Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Accessibilité

La loi du 11 février 2005 a renforcé les mesures législatives en faveur des personnes handicapées. La loi organise les conditions dans lesquelles toute personne touchée par un handicap (moteur, sensoriel, cognitif et psychique) doit pouvoir bénéficier des mêmes facilités que les personnes non handicapées: dans son logement, lors de ses déplacements, à l'occasion de la fréquentation des services publics ou privés.

Service public accessible

La commission communale pour l'accessibilité

Les collectivités locales ont des rôles complémentaires à jouer pour concrétiser les objectifs de la loi. La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB),  travaille avec les 28 communes membres, à la mise en œuvre d’un Schéma directeur d'accessibilité des services de transport et d'un Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics.

A Cenon, c'est la Commission Communale d'Accessibilité qui assure la cohésion entre les services de Transport et Voirire de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) et les services communaux. La commission se réunit deux fois par an pour faire le point sur les avancées du projet d'accessibilité. 

Les missions de la CCA

•    Instaurer un dialogue régulier et des concertations avec des associations représentants des personnes handicapées membres de la commission.
•    Apporter des préconisations grâce à des diagnostics "en marchant": il s'agit d'effectuer les itinéraires les plus fréquemment empruntés par les personnes handicapées et relever les points défectueux du trajet.
•    Donner  son avis sur le diagnostic accessibilité effectué sur les établissements recevant du public faisant partie du patrimoine de la Ville.

Les critères de mise aux normes

Voirie :
•    Corriger les principaux défauts d’accessibilité liés aux cheminements : trottoir trop élevé et absence d’abaissé de trottoir/ sol meuble ou revêtement en mauvais état/ absence ou rupture du cheminement/ pente > à 12%/ passage piétons
•    Corriger les principaux défauts d’accessibilité liés au mobilier urbain : obstacles fixes simples (potelets, poteaux)/ obstacles fixes en réseau (éclairage, armoires)/ obstacles mobiles (poubelles, stationnement anarchique).
Transport :
•    Aménager les arrêts et les lignes de bus et tram difficile d’accès.
 Bâtiments communaux :
•    Optimiser l’accessibilité des personnes handicapés ou à mobilité réduite avec l’installation de rampe d’accès/ d’ascenseurs/ agrandir la largeur des portes/ couloirs spacieux pour faciliter la circulation des personnes handicapées ou à mobilité réduite.
Toutefois, pour certains bâtiments communaux, la réalisation de travaux de mise aux normes semble inenvisageable du fait de leur conception architecturale et du coût trop élevé de la rénovation. Dans ce cas de figure, la meilleure solution est la délocalisation de la structure dans un autre lieu ou la construction d’un bâtiment neuf.

    Handicap pas cap

    Chaque année avant l'été, le service Participation des habitants, en partenariat avec les membres du foyer Autrement, organise une journée tout public sur l'accessibilité. Les organisateurs proposent  pendant une après midi de confronter le public aux difficultés d’accessibilité qui touchent une personne handicapée, mais aussi potentiellement une personne âgée ou une maman avec poussette. Ouvrir une porte d’immeuble depuis un fauteuil roulant, traverser une route les yeux bandés, comprendre les incidences d’un véhicule garé sur le trottoir, s’initier à la pratique handisport, voir ou revoir des créations artistiques et des spectacles réalisés par des résidents.... La journée est aussi l'occasion de participer à des tables rondes sur l'intégration des personnes handicapées dans la vie de la cité.

    Adapter les services municipaux

    La cyber-base

    Postes ergonomiques, matériels dédiés aux déficients visuels et aux person­nes en fauteuil roulant, ordinateur disposant d’un clavier à gros caractères, logiciel de synthèse vocale, grossissement sur écran de textes imprimés, de do­cuments numériques, de pages de navigateur Internet… la Cyber-base s’est équipée pour accueillir au mieux tous les Cenonnais Son équipe développe des projets avec des foyers de personnes handicapées et des structures spécialisées.

    Le soulève personne facilite la mise à l'eau
    Soulève personne

    La piscine de la Blancherie

    La piscine de La Blancherie s’est dotée d’un soulève-personne facilitant la mise à l’eau des personnes handicapées. Sa simplicité de maniement, sa rapidité d’exécution et son système de levage, qui prend et réinstalle directement dans son siège la personne handicapée en font un un déclencheur puissant d’envie de se baigner !

    Accessibilité urbaine

    Grâce à l’implication des personnes handicapées vivant sur son territoire, Cenon a adopté une méthodologie alliant efficacité et réactivité. «Des diagnostics en marchant» réunissant services techniques, bailleurs sociaux, représentants de transport en commun et PMR ont permis de recenser les trajets les plus fréquemment utilisés par les personnes en fauteuil au départ du quartier Palmer.

    Carte des itinéraires accessibles aux personnes à mobilité réduite

    Le foyer Autrement a tester différents itinéraires qui ont ainsi pu être labellisé "Itinéraire accessible".