Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Ville fleurie

Une "ville fleurie", c'est une ville qui s'est vue récompensée par le label des villes et villages fleuris. Récompensée pour la qualité de son cadre de vie, ses aménagements pensés pour favoriser le lien social et l'échange, ses pratiques environnementales douces, sa capacité à générer de la participation et du collectif. 

La reconnaissance de la qualité du cadre de vie

Le label des "Villes et villages fleuris" mobilise près d'un tiers des communes françaises, dont plus de 4000 sont labellisées. Evoluant avec les attentes des citoyens, le label s'engage et récompense aujourd'hui la qualité de l'accueil, le respect de l'environnement et la préservation du lien social.

Labellisée 2 fleurs depuis de nombreuses années, Cenon vise l'objectif 3 fleurs en 2017

La gestion différenciée valorise le patrimoine végétal

Entretien mécanique des espaces
Cliquez pour agrandir l'image

Le plan de gestion différenciée est le fruit de l’observation et de l’analyse des 110 hectares d’espaces verts de la ville. Classés selon 8 types (terre-pleins centraux, accompagnement de voirie, parcs, squares…), chacun se voit attribué un des 6 codes d’entretien, élaboré selon son emplacement, son usage, son intérêt patrimonial et biologique. Espaces et codes sont cartographiés sur le système d’information géographique. Un guide recense chaque code, auquel est associée une présentation de l’aspect esthétique attendu, une définition et des éléments de reconnaissance et de détermination de l’espace, les tâches et missions dont les fréquences et les spécificités techniques sont détaillées. Le végétal retrouve ainsi sa place dans une diversité d’espaces travaillés, champêtres ou laissés au naturel. Les agents utilisent un même vocable et est en mesure, grâce à des fiches journalières, de quantifier le temps passé, les taches effectuées et les effectifs mis en œuvre pour chaque espace. Inscrit dans une boucle d’amélioration, le plan de gestion a vocation à évoluer avec les constats et remontées des agents mais aussi avec l’évolution des usages et des pratiques.

Fleurir durablement en toute saison

Narcisses, place de la demi lune
Cliquez pour agrandir l'image

Habitants et touristes profitent de 1600 m² de surfaces fleuries reparties en 25 massifs offrant, au fil des espaces, des mélanges saisonniers et des mélanges de vivaces. Les massifs saisonniers (400m²), à base d’annuels en été laissent place aux bisannuelles et aux tulipes en hiver. Les chrysanthèmes viennent marquer la Toussaint au pied des monuments commémoratifs ou sur le parvis de la mairie. Renouvelé au cours de l’année, ce type de fleurissement est limité à 16 points stratégiques afin de réduire le coût financier, humain et écologique. En complément, 27 000 bulbes de narcisses  naturalisés, déroulent chaque année des tapis de fleurs dès l’apparition du printemps.

Depuis 2015, les nouveaux points de fleurissement sont réalisés à base de vivaces, avec paillage végétal. Au total, 1200 m² de massifs nécessitant moins d’intervention, et dont l’entretien est assuré par des agents formés spécifiquement. Alliant qualité du fleurissement et respect de l’environnement, Cenon opte pour la diversité des techniques conservant ainsi des espaces attractifs, changeant au fil des saisons.

Inventorier, le secret d’une gestion efficace

Pour bien gérer son patrimoine, il est nécessaire de bien le connaître. Grâce au travail transversal mené par le service environnement et la direction informatique et téléphonie, la ville dispose d’une série de données cartographiées sur le Système d’informations géographiques. Coordonnées GPS, circonférence, taille, variété, état sanitaire, âge… le référencement des arbres d’alignement et des arbres notables permet d’identifier rapidement les actions préventives ou correctives à mener. Chaque arbre a désormais sa fiche d’informations et son numéro d’identification, sa position exacte dans la base de données. Ce nouvel outil de gestion aidera le service environnement à planifier et anticiper sur le long terme, les remplacements et plantations futures. Il assure un soin et une attention renforcée aux arbres et arbustes de la ville.
En outre, l’inventaire naturaliste (recensant la diversité faunastique et floristique) du parc des coteaux, réalisé grâce au travail mené par le Parclab du GPV, guidera les jardiniers dans la gestion et l’entretien adapté des parcs cenonnais.