Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Tribunes politiques

Conformément à la loi 2002-276 du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité, la mairie de Cenon crée une rubrique réservée à l’expression politique. Celle-ci est la déclinaison électronique du magazine municipal Tempo. 

Tempo Janvier - Mars 2019

CENON, AVEC PASSION !

> Dans un contexte de plus en plus délicat, les finances de notre ville restent maîtrisées. La chambre régionale des comptes nous a encore une fois attribué une excellente note de 19.5 sur 20. Le taux d’imposition n’augmentera pas cette année, preuve de notre bonne gestion et du respect du contribuable.
Ce désir de bonne gestion couplé à notre conviction de solidarité envers les plus démunis et envers les séniors, dont la situation se tend de plus en plus sur le plan économique, est inchangé. Aux côtés du Centre Communal d’Action Sociale, nous nous efforçons à ne laisser aucun Cenonnais sur le bord de la route.
Vous avez été d’ailleurs nombreux pour le Téléthon organisé par la ville et nous vous en remercions. Ces moments conviviaux, à l’image des fêtes de quartier, forment les liens de partage et de bien vivre entre les habitants. C’est une philosophie que nous entendons entretenir.
Nous souhaitons que tous les Cenonnais puissent profiter de ce beau cadre de vie. Ainsi, les résolutions prises par l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain sur les intentions de rénovation des quartiers de la commune nous satisfont. Le quartier Palmer sera restructuré et désenclavé. La Saraillère changera de visage avec la démolition de la tour Watteau. Le quartier Gambetta et plus précisément Henri Sellier sera transformé aussi avec la destruction de deux tours et la rénovation en profondeur de la troisième. Ils ne connaitront plus les nuisances de la voie ferrée et du Boulevard Joliot-Curie. Ainsi, tous les Cenonnais se verront accéder à un logement de qualité et accessible.
Ce renouvellement ne se fera pas sans accompagnement qualitatif. La charte de qualité urbaine vient soutenir notre volonté. Plus d’espaces de pleine terre, plus de places de parking, des hauteurs maîtrisées, des logements spacieux et adaptés aux besoins des habitants.
Ainsi, nous écoutons et concertons les citoyens. Nous avons pris l’initiative, grâce à ces outils, le 27 novembre dernier, d’ouvrir la place Jean Moulin au public. Aucun projet ne viendra impacter cet espace vert, lieu de rencontre pour tous les résidents du quartier.
Pour terminer, nous souhaitons la bienvenue à tous les Cenonnais fraichement installés. Nous espérons vous vous épanouissez sur la rive droite et votre ville, que vous soyez nouveaux comme habitant de toujours. Au nom du groupe socialiste, nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2019 à Cenon, sous le signe de la paix, du partage et de la solidarité.

Le groupe socialiste aux côtés du Maire Jean-François EGRON

> FERMETURE DE FORD : L’EXEMPLE DU CAPITALISME SANS FOI NI LOI

Le groupe communiste et apparenté de Cenon
- Considérant que le jeudi 13 décembre 2018, par communiqué de presse, la direction du groupe Ford a décidé de ne pas donner de suite favorable à la vente du site FAI à l’acquéreur franco-belge Punch Powerglide et, en conséquence, annonce avoir « présenté un plan social complet » pour un arrêt de la production du site prévu fin aout 2019,
- Considérant l’indignité de cette décision au regard des 7 milliards e de profit que le groupe Ford a dégagé en 2017 et des conséquences socio-économiques désastreuses qu’engendre cette stratégie irresponsable,
- Considérant qu’a l’indignité s’ajoute le cynisme du groupe Ford qui n’a jamais joué le jeu lors de négociations alors qu’un repreneur s’était manifesté pour poursuivre une partie des activités et que ses salariés ont consenti à des efforts considérables pour maintenir leur outil de travail à Blanquefort,
- Considérant qu’indigne et cynique, le groupe Ford préfère organiser l’agonie e ce fleuron industriel girondin plutôt que favoriser une reprise du site,
- Considérant que les conséquences de la fermeture du site auront des répercussions jusque dans notre commune et que des familles y seront impactées,
- Considérant que ce désastre économique et social appelle à exiger un avenir pour le site industriel de Blanquefort, par tous les moyens nécessaires et qu’une solution durable doit être trouvée pour chacune et chacun des salariés et des familles concernées, comme n’ont cessé de le proposer les communistes depuis les premières inquiétudes sur le devenir de ce site
- Considérant que l’indignité et le cynisme n’autorisent pas l’impunité et que les millions de subventions publiques dont a bénéficié le constructeur doivent revenir à qui de droit,
- Considérant que, dans ces circonstances, il est de la responsabilité de tous les élus d’exiger un avenir pour le site et le remboursement des aides perçues par Ford,
Nous proposons
- notre soutien aux salariés de l’usine Ford Aquitaine Industrie et des salariés occupant des emplois indirects, notamment chez les sous-traitants de ladite usine
- notre soutien à l’ensemble des famille concernées, notamment celles qui vivent dans notre commune
- que les pouvoirs publics assurent qu’un avenir du site industriel de Blanquefort soit mis en œuvre par tous les moyens nécessaires
- le remboursement par le groupe Ford de toutes les aides publiques qu’il a pu percevoir dans le cadre de ses activités
- de saisir le préfet de la Gironde en lui demandant de proposer des solutions permettant la mobilisation concrète de l’Etat afin d’assurer l’avenir du site industriel et de mettre la société Ford devant ses responsabilités.

Groupe des élus communistes et apparentés

> La révolte des gilets jaunes ne repose pas seulement sur le coût des carburants mais est l’expression des frustrations accumulées et du sentiment de déclassement d’une grande partie de la population. Si le gouvernement n’est pas seul responsable de 40 ans de politiques destructrices, il  a allumé la mèche de la révolte par le mépris qu’il affiche pour les classes populaires et l’injustice de la politique menée. En ne taxant que les ménages, en faisant porter la charge la plus forte sur les moins privilégiés, le gouvernement a opposé écologie et justice sociale. C’est une faute lourde dont les écologistes dénoncent la dangerosité depuis son annonce.
Les propositions d’Edouard Phillipe ne nous feront pas sortir de l’impasse dans laquelle le gouvernement a plongé le pays. Ce n’est pas en tournant le dos à l’écologie qu’on sortira de la crise politique que nous vivons. Il ne faut pas reculer sur l’écologie, mais avancer sur la justice sociale. Il faut engager le changement de modèle dont notre pays a besoin.
Le moratoire ne changera rien à la révolte tant que la question de la justice sociale ne sera pas au cœur des décisions d’un gouvernement qui ne l’a jamais prise en compte.
L’écologie ne doit pas devenir la victime expiatoire des mauvais choix de ce gouvernement. C’est au contraire un outil pour lutter contre la fracture territoriale et les inégalités sociales.
A l’heure où les lycéens se mobilisent pour défendre leur avenir,  on voit bien que c’est un mouvement social d’ensemble qui réclame une autre politique. Le gouvernement a trop tardé et fait courir des risques à la cohésion de notre pays.
Si le gouvernement a entendu la proposition des écologistes et de certains syndicats d’adopter une méthode de dialogue pour un débat national qui sorte du discours  entre le peuple et son roi,  il n’a pas encore compris la gravité de la crise environnementale et sociale. C’est un changement de modèle de société qu’il faut entamer. La question écologique et la question sociale sont les deux faces d’une même pièce : le gouvernement doit s’engager résolument dans cette voie avec détermination, courage et imagination.

Europe Ecologie les Verts L. PERADON , M.C. BOUTHEAU et M.A. BAKOSSA

CENON POUR TOUS 2014

> Que vous dire pour ce début d’Année 2019 ? La traditionnelle formule « Meilleurs Vœux 2019 » pour Tous les Cenonnais, une bonne santé pour les « Retraités », une réussite professionnelle pour les « Salariés », de la Joie et du Bonheur dans chaque Foyer, des Succès scolaires pour vos « Enfants » Petits et Grands ;  Que l’Année 2019 soit pour Tous, pour Toutes  une meilleure année en oubliant les déboires 2018 de la politique du gouvernement et de son président Mr MACRON.
2019 est une année de renouveau dans tous les domaines, sociales, économiques, politiques, ne restez pas dans l’ombre, ne soyez pas statique, Vous êtes acteur de la Vie de votre Commune, de votre département, de votre Région. Votre attitude peut apporter soit un changement dans votre vie quotidienne ou  subir les situations sans rien dire, ni rien faire, et laisser les autres décider pour vous. Vous avez des pouvoirs, celui de participer activement, de vous regrouper avec des personnes ayant les mêmes valeurs et la volonté de les défendre, le droit de vote est un outil redoutable à la portée de tous, de toutes, si votre conviction est inébranlable. Rendez-vous à l’année prochaine.

Les Elus de «CENON POUR TOUS 2014»
sont à votre écoute, écrivez-nous,
cenonpourtous2014@gmail.com
Ph. TARDY, Ph. DANTAS, A. PEREIRA, N. HARDOUIN

GAUCHE ALTERNATIVE D’OPPOSITION A L’AUSTERITE > 2019 : PRENONS NOS AFFAIRES EN MAIN !

S’il est de tradition début janvier de se souhaiter une bonne année, elle ne pourra l’être que si nous nous organisons démocratiquement pour dire notre colère et poursuivre la lutte contre Macron et le patronat, pour imposer nos droits et nos revendications.
La révolte des gilets jaunes cette fin d’année a été l’explosion d’un très profond mécontentement, bien au-delà du seul rejet des taxes sur le carburant, contre la vie chère, la régression sociale, l’appauvrissement général des classes populaires et des classes moyennes, conséquence du développement du capitalisme financier mondialisé, qui creuse les inégalités à une échelle jamais connue . L’explosion des profits, l’accumulation des richesses entre quelques mains s’opère par la dé-possession de l’immense majorité des fruits de son travail, la baisse du coût du travail, la précarisation, l’ubérisation, l’exclusion de millions d’hommes et de femmes réduits au chômage, à survivre avec des minima sociaux.
La colère qui a explosé, avec les gilets jaunes, la jeunesse lycéenne, les chômeurs, les salariés, il nous faut l’amplifier, nous organiser démocratiquement pour que le monde du travail conteste le pouvoir des classes dominantes, pour une société débarrassée de la course aux profits et de l’exploitation.

Christine Héraud – NPA - npacenonfloirac@gmail.com

> «JE DENONCE»

Il est grand temps que vous sachiez !
On parle de grands projets mais rien de précis sauf des promesses
On n’entend pas parler des 300.000 euros tombés du ciel grâce au repas dans les écoles et pour les personnes âgées Je dénonce cet impôt déguisé
On parle beaucoup de l’augmentation de la taxe d’habitation merci aux élus de la majorité de gauche
On entend les arbres et les maisons tomber sur de nombreux terrains de Cenon
On n’entend pas parler de la charte qualité urbaine Je dénonce ce document fantôme qui n’a au-cune valeur juridique
On entend les tractopelles, les marteaux piqueurs et les camions
On n’entend pas les habitants qui ont perdu leur tranquillité Je dénonce un manque de volonté et de courage
On entend les Cenonnais se plaindre de l’insécurité grandissante
On n’entend pas parler de multiples vols et même d’agressions d’agents de la mairie Je dénonce un manque de transparence
On entend la colère de stop linky
On n’entend pas ce que veut faire la majorité sur ce sujet
On a entendu parler des anniversaires de jumelages mais les Cenonnais n’étaient pas invités
Il fallait sûrement être une personnalité pour y prétendre !
Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.

Fabrice MORETTI - 0643235240
Retrouvez moi sur facebook

Tempo Octobre / novembre / décembre 2018

CENON, AVEC PASSION !
> PRIORITÉ AU BIEN-ÊTRE DES ENFANTS

Le groupe socialiste souhaite à tous les élèves de la commune tous cycles confondus, à leurs parents ainsi qu’à leurs enseignants une bonne reprise ! Agir pour la réussite de nos enfants, tel est l’objectif de notre municipalité. Pour cela, nous avons fait le choix réfléchi de prioriser les cycles d’apprentissage des enfants et leur bien-être.
Cela passe par le maintien de la semaine à 4,5 jours, avec le partenariat solide des FRANCAS pour l’organisation des Temps d’Activités Périscolaires. Décision qui permet d’offrir au plus grand nombre, un accès à des activités diversifiées tout en respectant le rythme de l’enfant.
Nous avons relevé le défi imposé par le Gouvernement de dédoubler les classes de CP, et ce,  sans moyens alloués supplémentaires et sans provoquer de troubles logistiques. Toutes les écoles ont pu accueillir nos jeunes Cenonnais à raison de 12 élèves par classe. L’année prochaine, nous relèverons à nouveau l’exploit du dédoublement des classes de CE1 qui sera obligatoire pour les villes en réseau d’éducation prioritaire.
La rentrée scolaire marque aussi la rentrée sportive et associative. Le forum 2018 fut à ce titre une vraie réussite.
Je souhaite avec mon équipe municipale renouveler nos remerciements et notre engagement auprès des 600 associations Cenonnaises et de ses bénévoles. Nous continuerons d’accompagner cet engagement citoyen dans la vie associative en maintenant les aides directes que nous versons aux associations chaque année, et en continuant à leur faciliter le quotidien par divers soutiens logistiques.
Nos projets avancent et se concrétisent. Ensemble nous poursuivrons les efforts engagés pour améliorer la vie dans la ville.

Le groupe socialiste aux côtés du Maire Jean-François EGRON

> REFORME DES INSTITUTIONS : « UN COUP DE FORCE DE PLUS » CONTRE LA DEMOCRATIE

Dès son intronisation, le Président de la République nous a montré sa vision du pouvoir personnel en imposant une période d’ordonnances mettant nos institutions nationales sous son diktat sur des sujets aussi importants que le Code du Travail.
Il se propose de poursuivre cette mise en coupe de l’Assemblée Nationale et du Sénat par une réforme des institutions, véritable coup de force antidémocratique.
Par exemple, ces deux institutions ont encore aujourd’hui un droit d’amendement face aux propositions de l’exécutif gouvernemental. Par ce projet, ce droit serait totalement dénaturé en le limitant en fonction de l’importance du groupe d’élus. Ainsi, seul un grand groupe de députés pourrait bénéficier de ce droit.
Cette attaque frontale contre le pluralisme viendrait à se renforcer gravement par la réduction du nombre de parlementaire.
A qui va-t-on faire croire qu’avec moins d’élus, représentant ainsi des territoires ultra-élargis, l’écoute des attentes citoyennes pourrait mieux se faire entendre ?
On est en train d’en faire la triste expérience contraire avec les nouveaux découpages des territoires régionaux, exécutés en totale opacité, qui mettent nos populations totalement à l’écart des pouvoirs de décisions et des projets à l’étude au sein de ces institutions régionales. Ainsi, nos communes restent les espaces politiques,  de proximité, à taille humaine, où le citoyen peut peser de toutes ses souffrances mais aussi de toutes ses expériences. En effet, « Jupiter » a un talon d’Achille : le peuple dont il veut ignorer les déceptions par un mépris affiché, en le traitant de « gaulois réfractaire au changement ».
Appuyons sur ce talon d’Achille pour construire le rassemblement populaire pour retrouver le chemin d’une république citoyenne.
Utilisons par exemple ce chemin trouver son sens en utilisant, par exemple, les chantiers ouverts par la métropole et aussi par les communes pour faire vivre cette exigence démocratique et sociale à nos vies, de suite, jusque dans les perspectives de 2050 et 2030.
Chantiers ouverts en imposant qu’ils ne portent aucune limite démocratique, donc de temps, y compris au-delà de 2020.

Groupe des élus communistes et apparentés

> Les Nations Unies ont publié leur rapport annuel annonçant une augmentation de la faim dans le monde pour la troisième année consécutive !  En 2017, 821 millions de personnes étaient sous-alimentées sur la planète, soit le même chiffre qu’il y a 10ans. 
C’est une triste nouvelle qui exige une action politique renforcée pour inverser la tendance. La faim est provoquée par les actions de l’Homme qui renforcent la pauvreté et les inégalités : conflits,  guerres, gouvernances défaillantes, gaspillages et aggravation du changement climatique. A elles seules, sécheresses et inondations qui entraînent des pertes de récoltes et la mort du bétail ont amené près de 100 millions de personnes à recourir à l’aide alimentaire de survie en 2017.
Lutter contre la faim dans le monde veut dire redoubler d’efforts sur les causes structurelles et politiques de la faim : résoudre les conflits et les guerres, contrôler  les ventes d’armement, promouvoir des agricultures paysannes et familiales dont on sait qu’elles permettent de nourrir l’Humanité et garantir des financements aux pays les plus pauvres afin de permettre leur adaptation au changement climatique È.
«La France a un rôle crucial à jouer dans la lutte mondiale contre  l’insécurité alimentaire et pour l’adaptation au changement climatique des pays les plus vulnérables. Cela doit passer par la mise en œuvre effective de mesures de soutien - y compris financier - aux agricultures paysannes et aux pratiques agro-écologiques, porteuses de solutions dans la lutte contre l’insécurité alimentaire.
A trois mois de la COP 24 qui se tiendra en Pologne : écartons nous  du populisme et du Ç tous pourris È pour nous réunir solidairement sur les sujets vitaux sans nous égarer dans des débats secondaires qui amènent à d’inutiles querelles.

Europe Ecologie – Les Verts. M.A BAKOSSA, L.PERADON et M.C BOUTHEAU

CENON POUR TOUS 2014
> OCTOBRE 2018

C’est la reprise scolaire 2018-2019  pour certains une entrée en maternelle, au collège, d’autres au lycée ou peut-être encore à l’université, à tous nous souhaitons, une année studieuse, pleine de réussite. Espérons que les « Annonces » du gouvernement soient conformes et réalistes pour notre bien, mais soyons vigilants, informez-vous, ne restez pas sur des doutes. « Cenon pour Tous » fera tout pour défendre vos intérêts et être à votre écoute. Pensez-vous que la politique du «Président Macron» pour les «Retraités» soit juste? L’augmentation prochaine des carburants 7cts pour le diesel et 4cts pour l’essence,(60% de Taxe sur votre plein) contribue-t-elle à une amélioration de votre pouvoir d’achat ? à combattre la pollution ? Ne parlons pas des achats de premières nécessités en hausse régulièrement etc. devons-nous continuer à laisser faire sans réagir ? Votre voix dans les votes au moment des élections est primordiale, un geste de mécontentement. La vie devient difficile et  beaucoup souffrent en silence.           
Cenon est victime d’une transformation urbaine, certes, l’engorgement des voies d’entrée des différentes directions en témoignent chaque jour par une circulation difficile, voire intolérable, sans compter le manque de places de stationnement. Pour la mobilité, seules 3 lignes de bus traversent Cenon et desservent insuffisamment les grands axes  Ave René Cassagne, les Cours V. Hugo, Gambetta, Comment voulez-vous encourager les intéressés à prendre les transports en commun ? Le bouleversement urbain par le nombre de logements récents, est aussi un problème de propreté et de salubrité, il semble qu’il n’y est pas eu d’anticipation pour les ordures ménagères, constatez vous-même l’amoncellement des poches poubelles sur les trottoirs, sans compter que certains quartiers, régulièrement, subissent des oublis de ramassage, presque toujours les mêmes jours. Trions mieux nos déchets, pour les aider. Souhaitons que d’ici la fin de l’année la rentrée ne nous apporte pas d’autres surprises venant du gouvernent.

Ecrivez-nous !! cenonpourtous2014@gmail.com
Les Elus de «Cenon pour tous 2014»

GAUCHE ALTERNATIVE
D’OPPOSITION A L’AUSTERITE
> COMBATTRE LA PAUVRETE, LES INEGALITES, LA REGRESSION SOCIALE… SUR LE TERRAIN DE LA LUTTE DES CLASSES !

Les chiffres parus en septembre sur l’aggravation de la pauvreté sont d’autant plus révoltants que les capitalistes multiplient les profits et que le gouvernement augmente ses cadeaux aux riches. Macron redouble ses attaques contre les classes populaires : coupes dans les budgets sociaux, dégressivité des allocations chômage, blocage des retraites et des minima sociaux à 0,3 % quand l’inflation est à plus de 2 % ! 9 000 postes sont encore supprimés dans la fonction publique, la moitié des emplois aidés dans les écoles, les associations, les clubs sportifs… c’est l’accès à la santé, à la culture (des dizaines de milliers de jeunes n’auront pas franchi le barrage de ParcourSup), au sport, aux apprentissages à l’école dans de bonnes conditions, qui se réduit pour les classes populaires.
Pour les patrons, Macron ne compte pas : l’allègement des cotisations sociales en 2019 va coûter 25 milliards d’euros supplémentaires aux comptes publics, sans aucune garantie de créations d’emplois. Les patrons continuent de licencier, comme Ford qui veut jeter à la rue les 872 salariés de l’usine de Blanquefort.
Faisons-nous entendre, exigeons nos droits, salarié-es du public et du privé, jeunes, immigré-es, retraité-es… tous ensemble dans la rue, pour l’interdiction des licenciements et le partage du travail, des créations massives d’emplois publics, l’augmentation des salaires, des pensions, des revenus sociaux, contre leur monde égoïste et cynique !

Christine Héraud – NPA - npacenonfloirac@gmail.com

POESIE ESTIVALE

> « Entre Voyages et …. Campagne »
En ce bel été ensoleillé
Nos chers élus ont voyagé
Ils ont pas mal profité
Des largesses budgétisées

En ce bel été ensoleillé
Amérique, Espagne, et bien d’autres contrées
Nos chers élus ont bien visité
Pendant ce temps les Cenonnais
Ont ouvert leur porte monnaie
 
En ce bel été ensoleillé
Nos chers élus ont sélectionné
Des fonctionnaires de haute lignée
Pour pouvoir avancer à marche forcée

En ce bel été ensoleillé
Ils ont laissé des gens de qualité
Sur le bord d’un chemin semé
De piètres réflexions lancées

En ce bel été ensoleillé
Au nez de certains délaissés
Ils se sont bien moqués
De les avoir abandonnés

En ce bel été ensoleillé
Certains ont bénéficié
Des largesses posées
Pour un futur mandat imaginé

En ce bel été ensoleillé
La campagne a été lancée
Des élus sur le marché
Ont distribué leurs publicités
Sur un rythme endiablé
 
De ce bel été ensoleillé
Toute dépense devra être marquée
Toute action devra être consignée
Sur les comptes qui seront présentés

De ce bel été ensoleillé
Cenonnaises, Cenonnais
Sachez-vous en rappeler !
Sinon rien ne va changer

Fabrice MORETTI
fabrice.moretti1@gmail.com - 0643235240

Tempo Mai / Juin / Juillet 2018

CENON, AVEC PASSION !

> Le vote du budget 2018 lors du dernier conseil municipal (le 9 avril) prouve cette année encore la maîtrise des finances par le groupe majoritaire.
Nous avons construit ce budget avec rigueur en ayant une politique volontariste dans l’intérêt des administrés grâce à un service public de qualité.
Cette gestion sérieuse des deniers publics nous permet ce geste envers les Cenonnais : Aucune augmentation des taux d’impositions pour cet exercice.
Notre politique continuera à être dirigée en faveur des populations les plus fragiles que le gouvernement n’épargne pas dans ses dernières mesures. Par là, nous entendons; les jeunes et les étudiants dont les APL ont été réduits de 5 euros, les personnes âgées et les retraités dont la CSG a été augmenté dès 1200 euros mensuels de retraite et les gens les plus démunis.
La jeunesse et le sport sont des éléments moteurs de la vie municipale cenonnaise. Nous nous évertuons à améliorer les conditions d’apprentissage en installant l’année prochaine des équipements numériques dans les classes maternelles et élémentaires.
Aussi, avec une volonté affichée de voir chaque jeune acquérir la compétence de savoir nager, nous maintenons notre partenariat avec les piscines des communes avoisinantes.
De plus, nous lançons dès à présent l’étude pour la réalisation d’un nouvel espace nautique qui se situera au cœur de Cenon, dans le parc du Loret. Des terrains de football synthétiques viendront enrichir cette offre sportive.
La préservation de l’environnement est un sujet auquel nous sommes attachés. Nous avons alors voté le classement des parcs Palmer et du Cypressat en espaces naturels sensibles. Nous sanctuarisons ainsi ces espaces verts chers à tous nos administrés. Pour aménager ces espaces, un système d’écopaturage, comprenant des ruches et des petits élevages verra le jour.
Ces actions visent à mettre au cœur de nos objectifs l’amélioration et l’embellissement de votre quotidien, de notre quotidien.

Le groupe socialiste aux côtés du Maire Jean-François EGRON

> UN BUDGET MUNICIPAL QUI CONTINUE DE COMBATTRE L’AUSTERITE MAIS JUSQU’A QUAND ?

Dès ce vote positif passé, c’est bien la question qu’il nous faut nous poser tant aides et subventions d’Etat continuent de se réduire comme peau de chagrin.
Subventions en moins, conjuguées avec désengagements d’Etat sur le dos des collectivités locales risquent à court terme à mettre ce que nous appelons le bouclier social pour nos familles, en grave régression voire disparition.
Si on prend l’exemple de l’école avec l’acharnement de notre municipalité, qui s’est encore confirmé cette année, à poursuivre dans l’objectif de réussite scolaire pour tous. Comme au travers du maintien de rythmes scolaires sur 4 jours et demi par semaine avec tous les soutiens et accompagnements sportifs, culturels, numériques, etc., à la charge de la seule mairie.
Ce combat contre l’austérité, qui s’est aussi confirmé par le gel de l’impôt municipal tout en poursuivant le gel des tarifs publics, sortant ainsi de la hausse de 2 % annuelle reconduite depuis de nombreuses années.
Nous pourrions prendre d’autres exemples pour ce combat social, même si encore insuffisant face à l’austérité gouvernementale allant en s’aggravant particulièrement pour nos ainés avec l’insupportable augmentation de la CSG.
 Si nous arrivons à construire encore ce  budget comme bouclier social communal, c’est du à des recettes basées sur une politique active de créations de nouveaux logements, même trop diront certains.
Il est vrai qu’il nous faut réfléchir à pouvoir accueillir de nouvelles familles comme nous l’avons toujours fait tout en préservant un environnement de qualité, qui plus est dans une réelle mixité sociale.
Voilà sans doute un des enjeux essentiels pour l’avenir de notre commune, en appui de ses services publics poursuivant ainsi son histoire d’accueil dans toutes les diversités associées, rejetant toute forme de communautarisme.
C’est bien par tous ces choix, ces combats et bien d‘autres que nous pourrons empêcher monsieur Macron, le coursier de la grande finance, de liquider cette base démocratique de proximité qu’est la commune.

Groupe des élus communistes et apparentés

> La question du transport ferroviaire et de l’avenir de la Sncf dépasse largement le cadre du statut des cheminots. Les Français  ne s’y trompent pas. Le nombre de voyageurs et le volume de marchandises transportées sur rail sont en constante augmentation depuis plusieurs années.
La politique du rail souffre depuis des décennies de choix stratégiques néfastes qui se mesurent chaque jour sur la Métropole bordelaise avec la saturation de la rocade. Les poids lourds, en transit, représentent 15% de la circulation et même 30% si on prend en compte l’emprise d’un poids lourd par rapport à une voiture. En France, le fret ne représente que 10 % du transport des marchandises contre 88 % pour la route. Ce manque d’ambition pour le transport ferroviaire des marchandises à des conséquences environnementales et sanitaires importantes. La qualité de l’air mesurée sur la Métropole bordelaise fait apparaitre systématiquement les taux les plus élevés en concentration de dioxyde d’ozone et de particules fines sur la rocade et ses abords.
Le choix des investissements massifs pour les lignes TGV et notamment pour la LGV s’est fait au détriment des liaisons régionales qui souffrent trop souvent de dysfonctionnements (retards, liaisons insuffisantes…).
Le train est, par ailleurs, un moyen très intéressant de liaison sur des petites distances. Cenon est reliée à Pessac en seulement 20 minutes par le train et il faut 4 minutes pour aller à la gare Saint Jean !  La ceinture ferroviaire de Bordeaux pourrait être dynamisée pour faciliter les déplacements intra-urbains. Le projet d’ouverture d’une gare à la Médoquine va dans le bon sens.
Le transport ferroviaire ne peut pas être soumis aux mêmes contraintes de rentabilité qu’une entreprise classique dans un environnement concurrentiel avec son lot d’accidents et de conditions de travail défectueuses 
C’est un Service public qu’il faut développer et réorienter. 
Rappelons que la Suisse championne du train de qualité a nationalisé son réseau de train ... en 1902.

Marie Ange BAKOSSA, Marie-Christine BOUTHEAU , Laurent PERADON
pour Europe Ecologie les Verts

CENON POUR TOUS

> Rappelez vous Jacques CHIRAC disait « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». Que devons-nous retenir des promesses du Président E.Macron, il avait promis le changement pour les français. Pour les retraités une augmentation de la CSG 1,6%, compensation, la suppression de la taxe d’habitation ce sera plus tard, malin, n’est ce pas? Diminution de l’APL, pour les automobilistes une augmentation des carburants, des PV, limitation de vitesse, la grogne du milieu hospitalier CHU, EHPAD, même galère, souhaitent faire leur métier avec humanité, un service public de qualité, ils réclament des moyens. Les Académies  manquent de crédits, fermeture des écoles rurales dans certains villages, bizarre, ils n’en manquent pas pour diviser et créer des classes de 12 élèves dans les banlieues?? La Poste, exemple de privatisation: les postiers sont en grève depuis le 12 Mars, pas de négociations. La SNCF, réforme nécessaire, mais les cheminots défendent leur emploi, leur statut, notre réseau ferroviaire, ne feriez-vous pas la même chose? Les mécontents sont nombreux, Air France, les universités, les Avocats, demain vous serez peut-être concerner. Une bonne nouvelle, les contribuables de Cenon vont bénéficier en 2018 du gel des taux pour les Taxes habitations, foncières Aujourd’hui nous sommes environ 25.000 habitants, fruit du nombre d’immeubles construits. Pour info, la surveillance par caméra permettra prochainement verbaliser toutes les incivilités tel que les stationnements gênants, etc.. c’est votre sécurité qui est en jeu .Soyez vigilants tout va si vite de nos jours. Ecrivez-nous.

«Cenon pour tous 2014»
(cenonpourtous2014@gmail.com

GAUCHE ALTERNATIVE
D’OPPOSITION A L’AUSTERITE
> GREVE DES FACTEURS, POUR LA DEFENSE DES SERVICES PUBLICS !

Partie des bureaux de poste de Cenon et Bastide, la grève des facteurs s’est étendue pendant plusieurs semaines pour toucher plus de 20 Postes en Gironde début avril. Les facteurs se battent sur notre commune, comme dans d’autres villes du pays, contre des réorganisations voulues par la direction qui les obligeraient à travailler plus, en prolongeant leur journée jusqu’à 17 voire 19 h… pour faire, en plus de la distribution, d’autres activités comme « veiller sur mes parents»… vendues par La Poste. Ce n’est pas leur métier, mais celui de professionnels d’aide à la personne et d’autres services publics, que le gouvernement supprime !
La direction de La Poste veut leur imposer de distribuer le courrier trié avant leur tournée par des précaires en CDD ou intérimaires (et non plus par eux-mêmes) et de ne distribuer le courrier aux usagers que 3 fois par semaine, parfois même l’après-midi, selon le tarif du timbre payé. Seules les entreprises et ceux qui ont les moyens auront leur courrier tous les matins !
Les facteurs sont comme bien des salariés, comme nous tous, soumis à des cadences de plus en plus infernales, au manque d’effectifs. Leur lutte rejoint celle des cheminots, des hôpitaux pour la défense d’un véritable service public, contre tous ceux qui veulent nous imposer la rentabilité et la concurrence. Elle rejoint celle des Fords pour la défense de leur emploi. 
Faire converger ces luttes est nécessaire pour construire le rapport de force face à Macron et au Medef !

Christine Héraud – NPA
(npacenonfloirac@gmail.com)

OUI … MAIS

> Le budget est un acte fort La majorité présente ses prévisions 2018 Tout est rose !
Oui..MAIS
Ils veulent augmenter le nombre de personnes qui payent l’impôt MAIS ils freinent l’urbanisation
Ils disent que la fiscalité n’augmente pas MAIS ils baissent l’abattement général ce qui augmente l’impôt.
Ils disent que la baisse de la taxe d’habitation appauvrit la commune MAIS ils oublient de dire que l’Etat compense le dégrèvement.
Ils indiquent que la commune perd son autonomie MAIS ils omettent d’indiquer que la commune pourra continuer à augmenter ses taux.
Alors, pourquoi ne pas maîtriser les dépenses tout simplement ? Oui ..MAIS
La dette totale atteint plus de 24 millions d’Euros soit 1000 euros environ par habitant Les différentes participations financières de la ville auprès de structures externes devraient être analysées et suivies car elles ne doivent pas devenir le moyen de créer des réserves financières sur le dos des usagers que nous sommes
Enfin, la posture sociale de chaque groupe au dernier conseil municipal me questionne, je suis surpris qu’en ces temps agités la majorité dans son ensemble se sente obligée de la rappeler avec force et vigueur
Les actes ne seraient-ils pas à la hauteur des propos ?

Fabrice MORETTI
fabrice.moretti1@gmail.com - 0643235240

Tempo janvier / février / mars 2018

CENON, AVEC PASSION !

> Une gestion saine et maitrisée.
La politique financière de la ville conjugue deux priorités : offrir un niveau de service public de qualité et de proximité aux Cenonnaises et Cenonnais tout en préservant ses équilibres financiers.
Dans un contexte difficile, marqué par les réformes injustes prise par l’Etat –hausse de la CSG et durcissement des règles budgétaires ; alors que dans le même temps on supprime l’impôt sur la fortune, les collectivités sont touchées sur leur fonctionnement.
Pour autant, nous maintenons notre stabilité fiscale en confortant une gestion saine et maitrisée du budget municipal.
En effet, depuis plusieurs années, la Direction Générale des Finances Publiques a mis en place divers instruments d’appréciation sur la qualité comptable des comptes des collectivités locales. Cette année, la commune de Cenon conserve sa cotation A+ avec une note de 20/20.
La jeunesse et l’emploi sont au cœur de notre action. L’importance du bien vivre ensemble dans notre commune reste ancré à notre feuille de route. Le bien-être, la sûreté et l’épanouissement des habitants de Cenon demeurent nos principaux objectifs.
En ce début d’année 2018, nous vous souhaitons une bonne et heureuse année pour vous-mêmes et ceux qui vous sont chers.
Des vœux de paix, des vœux de santé, des vœux de fraternité.

Le groupe socialiste aux côtés
du Maire Jean-François EGRON

 > UN BUDGET DANS UN CONTEXTE DE REDUCTIONS GENERALISEES DE DOTATIoN D’ETAT

Durant plusieurs articles dans le Tempo de Cenon, nous ne cessions d’alerter sur tous les dangers qu’impliquaient les différentes politiques gouvernementales en direction de nos communes et de leurs habitants.
Le couple Macron-Philippe ne déroge pas à ces atteintes sociales, économiques, démocratiques mais, au contraire, les accélèrent pour aller au bout de l’objectif de disparition de cette échelle de proximité qu’est la commune. Réduction drastique des dotations d’Etat qui pourtant, ne sont qu’une rétribution  normale de compétences d’Etat assumées par nos communes.
Fin programmée des emplois aidés, alors que ces emplois utiles, indispensables pour le bon fonctionnement de nos services publics, alors que ces emplois, au contraire, devraient bénéficier d’un statut public. Statut lui-même mis en cause par un traitement méprisant des agents de la fonction publique par le blocage de leur indice salarial jusqu’à oser les traiter de « fainéants » et donc responsables de notre dette, en oubliant bien vite la finance et ses paradis fiscaux, comme le rôle des banques qui, au lieu de financer le développement économique, préfèrent alimenter la spéculation parasitaire.
C’est dans ces conditions, et bien d’autres, que vos élus municipaux vont devoir construire un budget municipal, un outil public en partie décapité, alors que son rôle devrait répondre à vos besoins quotidiens et être ainsi votre bouclier social. Ce bouclier social doit avoir pour cadre nécessaire le développement sportif, culturel, éducatif pour tous dans ses priorités.
Mais encore, une politique d’aide sociale pour les plus fragiles, un réseau de déplacements adapté aux besoins en appui d’une politique de logement où chacun puisse trouver un espace de vie digne et chaleureux.
Les élus communistes et républicains vont apporter leurs idées, leurs propositions pour continuer à construire ce bouclier social et faire ainsi en sorte que les communes restent ces ilots de résistance face à la finance qui en veut toujours plus. Mais pour que cette résistance soit efficace, vous aussi devez en être un maillon essentiel.
Ensemble, nous pouvons faire sauter ces chaines d’austérité insupportables.

Groupe des élus communistes de Cenon

> Boulevard Kennedy, Côte de la Vieille Cure ou de l’Empereur, rue J.Guesde, Avenue Carnot : Circulation, embouteillages, mobilité. Que faire ?

La fréquence et le quadrillage des 3 lignes de bus qui traversent Cenon sont insuffisants. Cours Gambetta, Victor Hugo ou avenue René Cassagne sont des axes structurants insuffisamment desservis. La Métropole n’a pas anticipé sur les circulations du pont Chaban Delmas ; elle ne devra pas louper les liaisons avec le futur pont J-J Bosc.
Le bus doit devenir aussi attractif que le tramway : électrique, connecté, modulable, voire à la demande, à l’instar du Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) qui peut s’apparenter à un tramway sur roues. L’étalement urbain explique aussi ces embouteillages : les voies d’entrée dans la ville sont thrombosées depuis Montussan, Fargues Saint Hilaire, Libourne, Créon, Camarsac.
La création d’un syndicat départemental permettrait de développer des lignes régulières de bus qui iraient jusqu’au cœur de l’agglomération et complèteraient le réseau urbain.
La gare de CENON avec ses 60 trains par jour et ses 100 000 voyageurs annuels est l’exemple à suivre.
CENON est également victime de l’explosion du trafic sur la rocade. Le co-voiturage par une 3ème voie dédiée et le développement du télé-travail sont des pistes à suivre. Le transport de marchandises par camion est passé de 18 000 à 25 000 par jour en 5 ans. Cette explosion est alarmante par ses conséquences : Accidents, pollution, bruit, réchauffement climatique, circulation…
Produites à bas coût : salaires de misère, sans protection sanitaire, sociale, environnementale : les marchandises sont distribuées dans toute l’Europe. La création d’un énième barreau autoroutier n’y fera rien. Nous devons encourager la production locale et harmoniser les conditions sociales et environnementales.

Marie Ange BAKOSSA, Marie-Christine BOUTHEAU , Laurent PERADON
pour Europe Ecologie les Verts

Cenon pour tous

>Ensemble vers de nouveaux horizons pour cette nouvelle année, «Cenon pour tous 2014» vous présente ses meilleurs voeux de bonheur pour 2018.
Rendez-vous en 2018.

«Cenon pour tous 2014»
(cenonpourtous2014@gmail.com

gauche alternative
d’opposition à l’austérité

> Face à Macron le boni-menteur, exigeons notre dû !
L’année 2018 n’augure rien de bon pour les travailleurs, la jeunesse et les habitants des quartiers populaires. Macron, le président des riches, a imposé les reculs de la Loi Travail. Il repart à l’attaque : contre les retraites, l’assurance-maladie, l’assurance-chômage. Pour servir les riches et les patrons, il supprime aux familles modestes, « les fainéants et les cyniques » 5e d’APL, augmente la CSG en janvier 2018, et par la sélection, veut fermer la porte des universités aux jeunes des milieux populaires.
Pour soi-disant compenser la baisse des 5e d’APL, il veut imposer aux bailleurs sociaux une baisse des loyers. Cette pseudo compensation est un mensonge. C’est une attaque contre le logement social, qui va perdre des milliards dans les années à venir : constructions en moins, maintenance des bâtiments et entretien dégradés, emplois supprimés…, alors que des milliers de familles modestes n’arrivent déjà pas à se loger ou subissent comme à la Saraillère les pannes de chauffage et l’insalubrité des parties communes. Défendre notre droit à un toit accessible nécessite de lutter pour un service public du logement qui garantisse la construction de logements de qualité à bas prix, en nombre suffisant, et un vaste plan de réfection des bâtiments anciens.
Pour le logement, comme pour l’école, la santé, les transports, pour des services publics de proximité renforcés, mais aussi pour l’emploi et les salaires, unissons nos forces pour préparer les mobilisations et les luttes pour faire reculer Macron et imposer notre dû !

Christine Héraud - NPA - npacenonfloirac@gmail.com

Une séance sans débat

> Interdire la discussion en conseil municipal n’est pas acceptable.
La parole m’a été confisquée sur la question de la taxe d’habitation en novembre. La démocratie est-elle de mise à Cenon quand les voix de la controverse sont muselées ?
Dans ces conditions, que doit-on faire pour débattre de la situation actuelle ? Cela pose question. Pourquoi augmenter la pression fiscale ? Quelles nouveautés seront-elles présentées dans les prochains mois ? Avons-nous aujourd’hui les moyens des projets affichés ?
Nous devons penser à tous ceux pour qui la vie se durcit et souffrent en silence.
Les Cenonnais doivent disposer d’informations complètes pour mieux juger, le débat doit donc avoir lieu.
Autre point crucial l’engorgement de la ville n’est plus tenable ! Les temps de trajet sont inacceptables. Le stationnement est anarchique partout Notre ville subit une transformation urbaine jamais atteinte qui aggrave cette situation.
Les Cenonnais attendent du maire une prise en compte efficace de cette situation, qu’il freine le bétonnage frénétique, rende espace et mobilité pour retrouver la quiétude tant attendue.
Je vous présente ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, mes vœux de santé et réussites pour l’année 2018

Fabrice MORETTI
fabrice.moretti1@gmail.com - 0643235240

Tempo octobre / novembre / décembre 2017

CENON, AVEC PASSION !

> Le gouvernement a profité de la période estivale pour supprimer les emplois aidés, sans concertation, à destination du secteur non marchand.
Nos écoles et nos associations sont les principales cibles de cette mesure. Cela menace de nombreux emplois mais aussi de nombreux projets et services.
Dans une période ou nous devons rester mobilisés pour mener un combat de front contre le chômage, il est aberrant de supprimer ce dispositif dont les personnes les plus éloignées de l’emploi – les jeunes de moins de 26 ans et les personnes de plus de 50 ans – bénéficient aujourd’hui sur notre commune.
A Cenon, cette décision touche de plein fouet nos associations et les Cenonnais bénéficiaires de ces mesures d’aide au retour de l’emploi. Le PIMM’S – Point Information Médiation Multi Services - ; la Régie de Quartier de Cenon, le Centre Social, le LABA et l’association Culture du Cœur sont les plus touchées par la perte de CAE.
Nous dénonçons ces méthodes, et demandons au Gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires afin de ne pas fragiliser le service rendu aux habitants, notamment vis-à-vis de nos associations qui œuvrent chaque jour pour le bien commun.
Les élus socialistes aux côtés de Jean-François EGRON, souhaitent une excellente rentrée à toutes les Cenonnaises et Cenonnais, vous assurent de leur dévouement et s’engagent à poursuivre toutes les actions, tous les projets tendant à améliorer votre quotidien sur notre belle ville de Cenon.

Le groupe socialiste aux côtés
du Maire Jean-François EGRON

> « Fonctionnaires, ne partez pas ! »

Voila l’appel angoissé du gouvernement et du Président Macron au lendemain des effroyables dégâts causés par l’ouragan Irma sur les iles St Martin et St Barthélémy.
Ah, que les discours changent face à de telles catastrophes ! Les fonctionnaires, les agents publics ne sont plus une charge insupportable pour la nation, ils ne sont pas de trop, il n’y en a même pas assez. Pour peu, on pourrait entendre un de ces maitres de la finance dire qu’il faudrait relever leur point d’indice et leur salaire !
Il en est ainsi, après chaque catastrophe, les services publics apparaissent pour ce qu’ils sont : l’indispensable bouclier sanitaire, éducatif, des chaines de transport, de sécurité, en fait de tout lien social, protecteur de nos populations.
Oh, quand paraitront ces lignes, Irma éloigné, réapparaitront ces logiques financières qui trouvent insupportable cette dépense publique qu’ils continueront d’appeler « charge » et non moteur pour le développement humain.
Où en seront nos emplois aidés, même s’ils ne sont pas la panacée de l’emploi public car trop souvent utilisés comme un Kleenex, jetable et corvéable à merci ?
Par contre, ces types d’emplois peuvent trouver une sortie de vie précaire lorsqu’ils sont pérennisés comme à Cenon.
Voilà pourquoi, dans cette perspective sociale, et correspondant à des besoins pour nos populations, ils doivent être défendus et consolidés, dans un statut public préservé.
Oui fonctionnaires, agents publics, ne partez pas, cette fois c’est le bien public qui vous le demande, ce sont des hommes et des femmes qui doivent s’engager à défendre et encourager vos missions.

Groupe des élus communistes de Cenon

> Le sentiment cenonnais

Sud Ouest titrait récemment sur la difficulté de se loger en métropole bordelaise. Les demandes d’hébergement d’urgence ont augmenté de 52 %. Dès 10h, le 115 est saturé et des mères avec nourrissons sont à la rue.
Pour les cenonnais : il y a là quelque chose d’incompréhensible et pathétique.
Le rythme des constructions sur notre territoire est hyper dense. Les logements fleurissent à hauteur de 400 à 600 logements supplémentaires depuis plusieurs années. Après avoir légitimement construit sur les friches : ZAC Pont-Rouge, 8 mai 1945, des immeubles sont construits le long du tramway : Avenue Carnot, Mairie. Elles se sont également étendues dans les zones avoisinantes Victor Hugo ou vers le Pont Bacalan Bastide, Cavailles, René Cassagne, Palmer puis sur les espaces publics puis sur les espaces verts.
Développer une offre de logements près des grands axes est légitime.
Toutefois, le programme de développement prend des proportions inattendues. Des maisons individuelles sont remplacées par des programmes immobiliers ambitieux. Les déplacements provoquent embouteillages inédits et stationnement sauvage.
L’environnement quotidien des cenonnais est bouleversé.
Les périodes de travaux sont parfois des enfers. Cette densification peut perturber les équilibres naturels : imperméabilisation des sols, ilôts de chaleur urbain.
La densification est un projet métropolitain. Elle répond à un besoin. Or, elle est très inégalement répartie et inadaptée. Certaines communes protègent leur territoire. Les cenonnais sont accueillants et ouverts. Pour autant : avec les habitants, nous demandons une respiration et une projection concertée sur les impacts et sur les constructions futures.

Marie Ange BAKOSSA, Marie-Christine BOUTHEAU , Laurent PERADON
pour Europe Ecologie les Verts

Cenon pour tous

> C’est la rentrée ! Nous souhaitons à tous les jeunes Cenonnaises et Cenonnais une bonne année scolaire, qu’elle soit pleine de réussite pour eux. Pour certains d’entre eux, ce sera une année pleine de changement : peut-être une entrée en maternelle, au collège, au lycée ou bien encore à l’université. Mais pour nous, à la mairie, nous sommes partis pour une nouvelle année de pouvoir socialiste : sans partage, sans consensus, sans innovation. A une exception près : l’élection d’un nouveau maire, étranger à la famille David. Espérons que Jean-François Egron mette fin à cette politique oligarchique qu’Alain David menait depuis le 11 juin 1995. Nous espérons, mais nous nous faisons peu de doute. En effet, lorsqu’Alain quitte son poste de maire, son fils Michael rentre dans le jeu politique en étant propulsé adjoint aux finances. Cette nouvelle montre que oui, la monarchie David essaie de persister. Durant cette nouvelle année scolaire, le groupe Cenon pour Tous 2014 va tout faire pour défendre les intérêts des Cenonnaises et des Cenonnais, œuvrer pour le bien commun. Nous allons continuer d’être au plus proche de vous, de prendre les décisions qui aillent dans votre intérêt. Nous souhaitons tout de même bonne chance à M. Egron, tout en sachant que peu de chose changeront…

«Cenon pour tous 2014»
(cenonpourtous2014@gmail.com)

gauche alternative d’opposition à l’austérité
> Le cynique, c’est Macron !

La rentrée a été marquée dans la rue par la réponse des salariés, des précaires, des jeunes, aux attaques de Macron : ordonnances pour casser le code du travail, baisse de 5e des APL pour les plus pauvres et les plus précaires, hausse de la CSG, suppression de 120 000 postes dans les services publics, gel des salaires des fonctionnaires, suppression de dizaines de milliers d’emplois aidés du jour au lendemain, renvoyés à Pôle Emploi dans le plus grand mépris… Il a voulu taper vite et fort, faire payer les plus pauvres et faire sauter tout ce qui peut limiter le permis d’exploiter. Toute sa politique vise à satisfaire le MEDEF, les patrons, les classes les plus privilégiées, pour qui il baisse l’impôt sur les bénéfices et la fortune.
Les conséquences sont dramatiques pour les collectivités et les associations que la suppression des emplois aidés met en grande difficulté. Leur départ brutal et forcé laisse les écoles sans plus aucune aide administrative, désorganise leur fonctionnement, laisse des enfants en situation de handicap sans accompagnement… C’est tout le cynisme du gouvernement qui s’affiche : bien sûr les emplois aidés ne créent aucun emploi, mais ce plan massif de licenciements représente une régression majeure dans les écoles, les associations, les services publics de proximité. C’est la titularisation de tous-tes sur ces emplois maintenus qu’il faut exiger !
La politique de classe de Macron est brutale, globale. A nous de lui répondre avec notre propre politique de classe : prendre en main nos luttes, poursuivre les mobilisations de septembre pour construire un rapport de forces qui nous permette d’imposer, tous ensemble, nos droits et les intérêts collectifs de toute la société.

Christine Héraud - NPA - npacenonfloirac@gmail.com

Bilan et perspectives

> Je ne souhaite pas renier le temps passé dans la majorité, qui connaît largement mes désaccords. Mais je ne peux plus tout accepter. Je profite de cette tribune pour remercier chaleureusement toutes les personnes qui me soutiennent et qui m’encouragent depuis le dernier conseil, date de mon éviction. C’est une véritable source de motivation, d’engagement. MERCI A VOUS TOUS. Au début de mon mandat, j’avais fait un rêve, celui d’améliorer les pratiques et de rendre crédible l’action politique. Ce rêve fut bref car les marges de manœuvre sont limitées voire inexistantes. Au cours du temps, ce rêve s’est abîmé. Alors, tous les sujets qui m’inquiétaient m’ont peu à peu tiré de ma torpeur : augmentation des impôts, urbanisation accélérée, priorités douteuses. J’ai besoin de rêver à nouveau pour notre commune, pour nos enfants.  A plus d’équité, plus d’humanité, plus de rigueur et des priorités revues et corrigées. A des projets à échelle humaine, adaptés aux ressources et besoins de la commune, et freiner, voire inverser, la pression fiscale.
Je souhaite que nous nous tournions vers un avenir constructif et empreint de bon sens

fabrice.moretti1@gmail.com - 0643235240

Tempo Juillet / Août / septembre 2017

CENON, AVEC PASSION !
>PORTER L’ESPOIR, POUR NOTRE TERRITOIRE

J’adresse mes sincères remerciements aux électrices Cenonnaises et Cenonnais qui m’ont accordé leurs suffrages lors du scrutin pour les élections législatives.
Député de notre belle Rive Droite, je resterai à votre écoute au quotidien et je porterai votre voix à l’Assemblée Nationale pour créer une société plus juste, humaine et solidaire avec une attention particulière pour les plus fragiles.
Plus que jamais mobilisé et soucieux de construire un avenir clair, serein et porteur d’espoir, je traduirai en acte la confiance que vous m’avez accordée pour être au plus près de vos préoccupations.
Les élus socialistes aux côtés d’Alain DAVID souhaitent un excellent été à toutes les Cenonnaises et Cenonnais, vous assurent de leur dévouement et s’engagent à poursuivre toutes les actions, tous les projets tendant à améliorer votre quotidien sur notre belle ville de Cenon.

Le groupe socialiste aux côtés
du Maire ALAIN DAVID

> La commune, expression de la société civile

Société civile, ce grand mot pour permettre à quelques-uns d’apparaitre comme les acteurs d’un changement radical en politique. Cela n’est-il pas un écran de fumée, quand ces acteurs sont en grande majorité issus de la société libérale, financière notamment, comme leur chef d’orchestre Emmanuel Macron ?
Mais c’est surtout vite oublier que depuis des siècles, la véritable société civile, dans toute sa diversité, se trouve au sein de l’institution démocratique de proximité qu’est la commune. En effet, ce sont des dizaines de milliers d’hommes et de femmes élues, souvent à titre bénévole, qui offrent leur temps à la société et répondent aux besoins de leurs concitoyens. Et le pire n’est-il pas de voir que ceux qui se découvrent comme les seuls dignes représentants de cette nouvelle citoyenneté portent un programme politique qui annonce la fin de la commune, véritable bouclier social pour des millions de ménages à qui on a ,depuis des nombreuses années, supprimé la simple notion de bonheur ?
Mais une fois passées ces élections présidentielle et législatives, ces bastions de la démocratie citoyenne seront toujours debout, prêts à ne pas s’en laisser compter. Soutenir le fait majeur de vivre au sein de sa commune ne doit-il pas être un combat qui nous rassemble tous, en préservant ses compétences et ses moyens pour empêcher la finance de déployer toutes ses griffes meurtrières ? Ce combat est majeur socialement mais aussi politiquement pour sauvegarder le cadre républicain de la France. Un pays comme la France se relève toujours de ses épreuves parfois consenties par son peuple, toute son histoire en témoigne.
Pour cela, la République, avec ses communes,²²² est une garantie dans laquelle les élus communistes continueront de porter ce beau drapeau de rassemblement bleu-blanc-rouge.

Groupe des élus communistes de Cenon 

> Make our planet great again

Donald TRUMP  a annoncé son retrait de l’accord de Paris :  accord universel  prévoyant de  poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5 °C dans chaque pays signataire. Même dans le cas d’une mise en œuvre intégrale des engagements pris à Paris, les émissions prévues d’ici à 2030 entraîneront une hausse des températures mondiales de 2,9 à 3,4 °C d’ici la fin du siècle ». L’accord permet aux États de conserver leur système agricole inchangé, alors qu’il est profondément nécessaire de le réformer notamment en France . Les pays du Nord doivent verser 100 milliards de dollars à ceux du Sud d’ici à 2020 pour faire face aux impacts du dérèglement climatique. Toute référence aux émissions de gaz à effet de serre de l’aviation et du transport maritime international a disparu ; or elles représentent 8 % du total des émissions mondiales et augmentent si vite  que si rien n’est fait, elles pourraient compter pour 39 % des émissions en 2050, En dépit de l’excellente efficacité énergétique des transports sur rail, le rail va très mal en France.  Le précédent  gouvernement a abandonne  la taxe poids lourds ce qui va tarir les sources de financement des transports collectifs. La Commission européenne a de plus réitéré son opposition à toute remise en cause du libre-échange. Enfin , la sobriété ne fait l’objet d’aucune mention dans le cadre de l’accord de Paris. Or les énergies renouvelables ne sauraient s’ajouter à la production actuelle d’énergie, mais au contraire, doivent s’y substituer. Pour y parvenir, la seule voie possible est celle de la sobriété, que la notion de croissance verte pourrait reléguer au second plan.
Pour rendre  sa grandeur à notre planète comme il semble l’envisager, le président élu Emmanuel MACRON devra  s’illustrer rapidement dans les actes  :
 - rétablissement de la Taxe Poids Lourds   pour financer  un ambitieux programme de transports collectifs : train urbains notamment  ceinture bordelaise , Intercités et abandon du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes
- transformation en profondeur de notre  modèle agricole  d’exportation en abandonnant les élevages industriels et les grandes cultures  pour  développer des programmes alimentaires territoriaux, sobres énergétiquement , écologiques   et pourvoyeur d’emplois
- Développement des énergies renouvelables par anticipation de la fermeture de centrales nucléaires  Fesseinheim mais aussi Blaye pour laquelle nous sommes en première ligne en cas d’accident
L’engagement du Président MACRON , seul candidat en faveur du CETA ( Accord Economique et commercial global) rend les écologistes très inquiets quand aux conséquences  des dernières élections.
Nous interpellerons vivement le député nouvellement élu de notre circonscription. 

Marie Ange BAKOSSA, Marie-Christine BOUTHEAU , Laurent PERADON
pour Europe Ecologie les Verts

Cenon pour tous

> La Présidentielle, catastrophique, nous avons fini 3°, derrière le Front National avec peu de voix d’écart, maigre consolation, mais une bonne base de députés aux législatives, rien n’est perdu, soyons réactifs, la partie se joue sur 5 ans. N’oublions pas que E. Macron est élu par défaut. Toutefois reconnaissons le tour de force d’avoir réussi une majorité gauche - droite, beaucoup l’ont rêvé, il l’a fait. Les circonstances ont été plus que favorable, un boulevard ouvert au nouveau parti :
«En Marche», 1 an d’existence, a suffi pour faire basculer les opinions des français déçus. Déçus, oui, d’un côté par les « Socialistes» divisés, éclatés par un quinquennat désastreux laissé par Mr «Moi Président», élu pour les promesses non tenues. Le résultat est là, il serait bon que les mammouths de la politique et les donneurs de leçons fassent une analyse profonde et un mea -culpa (ne pas avoir écouté les français en détresse dans leur vie quotidienne.) Soyons vigilants, Mr E. Macron et son gouvernement composé de son allié le Modem, de quelques individualités de gauche comme de droite vont appliquer un programme volontairement flou, un projet qui n’est pas le nôtre, nous avons des convictions, des valeurs, nous les défendons. Nous voulons mettre fin au matraquage fiscal, avec la hausse de la CSG, défendons le plein emploi, suppression des 35 heures, simplification administrative pour les Entrepreneurs, une Sécurité par une tolérance zéro. Mobilisons-nous, soyons présents dans les débats les prochaines semaines, il faut amener le Président de la République à prendre en considération nos idées. Nous vous souhaitons de passer d’excellentes vacances et nous vous disons rendez-vous à la rentrée. Écrivez-nous, soutenez- nous par vos mails et remarques.

« Cenon pour tous 2014» (cenonpourtous2014@gmail.com)

gauche alternative d’opposition à l’austérité
> CONSTRUISONS DANS LA RUE L’OPPOSITION DES TRAVAILLEURS, DE LA JEUNESSE ET DES CLASSES POPULAIRES !

La présidentielle a porté Macron au pouvoir et il obtient une majorité absolue à l’Assemblée. Il a les mains libres pour imposer par ordonnances les prochaines étapes de l’offensive contre le monde du travail et la jeunesse : poursuivre la casse du code du travail, faciliter les licenciements, augmenter la CSG des petits retraités et réduire encore nos retraites, réduire les budgets publics… C’est bien le candidat du MEDEF, de l’austérité contre les plus pauvres et les plus précaires !
A grand renfort médiatique, il tente de faire croire à l’homme nouveau, mais rien n’est nouveau chez Macron. Pas plus le vieux personnel politique recyclé, de Bayrou à Collomb… que les politiques libérales qu’il va poursuivre après avoir été menées par les partis de droite et de gauche vomis, corrompus par les affaires et laminés à l’issue de ces élections.
Dans les communes, il va poursuivre les mêmes politiques d’économie dévastatrices pour les services publics : une nouvelle baisse des subventions aux collectivités territoriales de 10 milliards d’euros et la suppression de 70 000 fonctionnaires dans la fonction publique territoriale. Les collectivités n’auront pas d’autre choix que d’augmenter encore la fiscalité locale, réduire la masse salariale des agents et rogner sur les investissements nécessaires à la population.
Les classes populaires, largement abstentionnistes, ne sont pas dupes. Mais alors que les directions syndicales se livrent au jeu de dupe du dialogue social, Macron sait que sous la pression des attaques, les travailleurs et la jeunesse pourraient vite retrouver le chemin de la révolte et de la lutte.
A nous de préparer et de construire dans la rue la contre-offensive de notre camp social !

Christine Héraud - NPA
npacenonfloirac@gmail.com

Tempo Avril / Mai / Juin 2017

CENON, AVEC PASSION !
> La propreté de notre ville
est l’affaire de tous !

Offrir à notre ville les meilleurs atouts pour son avenir, est un objectif que le Maire Alain DAVID au côté du groupe socialiste a à cœur de poursuivre.
Afin de garantir aux Cenonnaises et Cenonnais une qualité de vie plus digne, une ville propre et accueillante, la propreté des espaces publics est une vraie priorité.
Ainsi, chaque jour, les agents municipaux sillonnent la ville pour l’entretenir et la nettoyer. S’agissant de l’espace public, quelques chiffres sont édifiants : en 2016, 523 tonnes de déchets type encombrants ont été récoltées par nos services et 175 tonnes de déchets verts ont été ramassées à Cenon. 
Face à cela, nous avons décidé de renforcer, de maintenir et de créer :
- Une collecte des encombrants et des déchets verts mensuelle
- Le nettoyage de 22 points noirs chaque semaine sur la commune
- Le balayage de la commune en globalité
- La présence de 4 ambassadeurs du développement durable sur notre territoire
- La mise en place de canisette au sein de nos parcs publics
- La mise en place d’un travail de concertation avec les commerçants de notre commune
- Une journée à destination des habitants dédiée au tri
- La création de la semaine de la propreté fin avril.
Parce que nous souhaitons vivre dans un environnement agréable, chacun d’entre nous doit participer à cet effort collectif. Le comportement des citoyens à une grande part de responsabilité dans la propreté de  notre ville.
Nos projets avancent et se concrétisent. Ensemble nous poursuivrons les efforts engagés pour améliorer le bien vivre ensemble.

Le groupe socialiste aux côtés
du Maire ALAIN DAVID 

> VIVE LA GAUCHE

Certes, si l’on reste figé devant son petit écran en regardant le déroulement catastrophique pour la démocratie des élections présidentielles, on peut bien se poser la question : mais où est passée la gauche ?
Pourtant, elle est bien là, certes divisée, hélas ! mais toujours porteuse, par l’intervention citoyenne, d’exigences de progrès social et démocratique. Au niveau  local, elle fait souvent preuve, comme à Cenon, de sa capacité à dépasser ses divergences pour porter des projets organisant un véritable bouclier anti-austérité, notamment face aux deux derniers quinquennats qui ne nous auront rien épargné.
Cette gauche de progrès, elle s’est toujours levée face aux atteintes aux libertés, comme elle a su le faire contre la scandaleuse loi El Khomry ou la tentative d’inscrire dans la constitution française la déchéance de nationalité, qui aurait offert sur un plateau d’argent les divisions, la haine de l’autre portées par le Front National.
Au niveau local, cette gauche est capable de construire le vivre ensemble respectant chaque nationalité en refusant le communautarisme, pire fléau pour une République laïque de justice, d’égalité et de fraternité.
Face à des jours sombres que certains appellent de leurs vœux, l’espoir du progrès humain reste toujours une idée neuve capable de donner des couleurs à notre République.
Les élus communistes continuent sans relâche, du local au national, à s’inscrire dans cet espoir dont le rassemblement de gauche, portant des valeurs et des actes sociaux, démocratiques et de paix doit rester une boussole pour l’Humain d’abord.

Groupe des élus communistes de Cenon

> Les 23 avril et 7 mai, nous allons élire notre prochain(e) président ou présidente de la république.

Notre santé, notre sécurité, le maintien de notre système de protection sociale, la création des emplois, des richesses et la préservation de la planète vont dépendre de cette élection.
Nous sentons bien que cette échéance est importante : le développement économique ne crée plus d’emplois, les jeunes y compris les diplômés ont du mal à trouver une place, les logements sont de plus en plus chers, le climat est déréglé engendrant tempêtes, ouragans, désertification , pauvreté et lutte entre pays pour le contrôle des matières premières, les inégalités augmentent ainsi que le racisme et l’exclusion.
Nous entendons à la télévision et sur les réseaux sociaux des exagérations, voire des mensonges : nous devons réduire les dépenses publiques de 60 milliards voire 100 milliards y compris l’indemnisation du chômage !
Le président ou la présidente de notre pays n’a pas tous les pouvoirs : son rôle est de garantir le bon fonctionnement de notre pays. Il ou elle doit assurer le bon déroulement de la justice à travers les tribunaux, il ou elle doit faire respecter les lois, il ou elle doit assurer la protection de tous et surtout des plus faibles : enfants, personnes en situation de précarité.
Il ou elle doit veiller à l’équité des prélèvements et à l’égale répartition des recettes en faisant marcher les écoles et universités, les hôpitaux, les transports publics, les bibliothèques, en permettant la production de logements et une alimentation de qualité pour tout le monde.
Il ou elle doit veiller à assurer la cohésion entre les citoyens et les citoyennes habitant dans notre pays et construire un espace européen de paix, d’accueil et de protection
Enfin et surtout , il ou elle doit préserver l’avenir pour les générations futures.
Les 23 avril et 7 mai : pensons à la planète que nous allons laisser à nos enfants et surtout pensons à la jeunesse que nous laisserons à notre planète.
Ils sont notre bien le plus précieux . Préservons les en allant voter.

Marie Ange BAKOSSA, Marie-Christine BOUTHEAU , Laurent PERADON
pour Europe Ecologie les Verts

Cenon pour tous
> LE BOUT DU TUNNEL !!!!!!!

Après cinq années de Hollandisme notre pays est à la faillite.
Après cinq années d’une déroute inédite et pitoyable à la tête de l’état, il est aujourd’hui nécessaire de nous rassembler pour redresser la France.
C’est rassemblés, derrière notre candidat de la droite et du centre et le projet qu’il porte, qu’ensemble nous amplifierons la dynamique puissante née avec la Primaire.
C’est rassemblés, que nous comblerons le fossé creusé entre la politique et les Français.
C’est rassemblés derrière notre candidat, que nous construirons ensemble les victoires de 2017.
Car seul le rassemblement de nos énergies permettra de relever les défis qui s’ouvrent à nous et redonner un avenir à la France et à son peuple.
Encore une fois nous venons de nous opposer au vote du budget de notre commune de Cenon où la majorité de gauche  AUGMENTE ENCORE LES IMPOTS, c’est vous qui payez la facture de la gestion calamiteuse de la politique du gouvernement Hollande.
Le 23 Avril et le 7 Mai les élections présidentielles mettrons en place un nouveau gouvernement pour 5 ans.
Ne vous trompez pas le redressement de notre pays ne se fera pas avec le FN et sa politique d’extrême droite, ni avec Macron qui est  la continuité de Hollande, mais par une politique de redressement et de redonner à la France une position au niveau européen et international  et seul  le candidat de la droite et du centre  en est capable.

LE GROUPE «CENON POUR TOUS 2014»
(cenonpourtous2014@gmail.com)

Gauche alternative d’opposition à l’austérité
> Faire entendre nos colères, nos exigences !

La commune a discuté ses orientations budgétaires pour 2017. Le nouveau budget s’inscrit dans un contexte national où se confirme la baisse des dotations d’État aux collectivités, au nom de l’effort pour lutter contre la dette et le déficit publics, en réduisant la dépense publique. C’est moins d’argent pour les collectivités, moins d’investissements utiles à la population, moins de services publics de proximité, moins de politiques sociales… alors que la situation des salariés, des jeunes, des plus démunis continue de se dégrader.
Le gouvernement issu des élections, vu que les principaux candidats à la Présidentielle s’inscrivent dans les mêmes logiques austéritaires et sécuritaires que le gouvernement actuel, ne manquera pas de poursuivre l’austérité pour les classes populaires, et les cadeaux et autres allègements fiscaux pour les patrons.
Pourtant ces politiques d’austérité, menées partout en Europe depuis des années, ont toutes échoué à faire repartir la croissance promise et à enrayer l’augmentation de la dette publique qui atteint presque 100 % du PIB en France. Les résultats de ces politiques sont le chômage de masse, la précarité, des salaires trop bas d’un côté et des records de profits et de redistributions de dividendes aux actionnaires de l’autre.
Face aux conséquences sociales dramatiques de la crise, il y a urgence sociale, pour répondre aux besoins des populations des quartiers appauvries, précarisées, exclues !
Faisons entendre notre colère et nos exigences ! Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. Ce n’est pas dans les urnes, mais par nos résistances et nos luttes que nous imposerons d’autres choix : ceux du monde du travail, des jeunes, des chômeurs, des intérêts de la collectivité contre les intérêts privés d’une poignée de privilégiés.

Christine Héraud – NPA
«Gauche alternative d’opposition à l’austérité,
pour une autre répartition des richesses»
npacenonfloirac@gmail.com

Tempo Janvier / Février / Mars 2017

CENON, AVEC PASSION !
> CENON, VILLE SOLIDAIRE

La solidarité est l’un des fondements du pacte républicain français, au même titre que l’école ou la laïcité. Loin d’être parachevée, car constamment à réinventer, elle demeure aujourd’hui des plus nécessaires.
A Cenon, commune de solidarité par conviction, nous agissons avec l’aide des associations et des institutions pour améliorer la vie des plus vulnérables d’entre-nous et rendre la ville plus facile et accessible à tous.
Au cœur des solidarités, le Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Cenon anime et coordonne l’action sociale sur le territoire communal. Il exerce un rôle de prévention et de développement social au bénéfice des habitants quels que soient leurs âges et leurs situations.
A l’approche des fêtes de fin d’année, il nous paraît évident de mettre en avant ce principe de solidarité. Lutter contre la précarité et le chômage, ne laisser personne sur le bord du chemin. Il nous faut vivre, continuer à vivre, nous battre, continuer à nous battre à tous les niveaux, le faire dans un esprit de rassemblement en privilégiant ce qui unit à tout ce qui divise.
Il est important, dans notre vie de tous les jours, d’avoir bien ancrés dans notre tête, les notions d’union, de solidarité, de démocratie et de tolérance. En contradiction avec les élus cenonnais de droite, qui imaginent des conflits qui n’existent pas alors qu’ils feraient mieux d’élever le débat. L’égoïsme et l’individualisme n’ont plus leur place dans notre société si nous voulons offrir un monde meilleur aux nouvelles générations.
Madame, Monsieur, les élus socialistes se joignent au Maire, Alain DAVID, pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2017 pour vous et ceux qui vous sont chers. Nous vous assurons de notre dévouement et nous nous engageons à poursuivre toutes les actions, tous les projets visant à améliorer votre quotidien à Cenon.

Le groupe socialiste aux côtés
du Maire ALAIN DAVID

> DES INVESTISSEMENTS PUBLICS
COEUR D UNE SOCIETE DE PROGRES

Réduire les dépenses publiques comme le fait l’Etat depuis plusieurs années, au travers notamment de réductions de dotations aux Institutions publiques comme les communes, c’est poursuivre une mesure grave d’austérité, cassant particulièrement l’emploi présent et en possible devenir.
Cette politique entraîne ainsi une incapacité notoire de notre pays à répondre aux besoins les plus légitimes pour des millions de foyers.
C’est dire combien poursuivre, accélérer même l’investissement public aujourd’hui est un acte majeur contre l’austérité et toutes ses conséquences sociales.
C’est cet acte majeur, cette visée de progrès que continue à mener notre commune dans des domaines aussi essentiels que la culture avec notamment une salle complémentaire au Rocher de Palmer, l’éducation en poursuivant la mise à niveau de nos groupes scolaires, comme la reconstruction de l’école maternelle Gambetta en témoignera, et sportif avec une nouvelle piscine, et une nouvelle aire footballistique avec tous ses équipements sur notre commune.
De tels investissements, parmi d’autres, dans un financement et une gestion publique qui n’entacheront nullement notre budget et donc nos futures impositions locales, sont le produit d’un acte politique commun qui se refuse à entrer dans cette spirale catastrophique de l’austérité.
Mais pourquoi ce qui est possible au niveau communal, pourtant dans des conditions difficiles, ne le serait-il pas au niveau national ?
Pourquoi ce courage politique, cette obsession de toujours mieux répondre aux besoins des populations ne pourrait pas se traduire sur des enjeux progressistes qui ne baisseraient pas la tête devant les diktats financiers.
Et que penser de ce crime politique, économique, et social, porté par certains de droite et de «gauche» qui voudraient poursuivre dans cette réduction des dépenses publiques jusqu’à la disparation des communes.
Oui, vive la commune avec ses investissements publics.

Groupes des élus communistes
et Républicains de Cenon

> L’année 2017 sera l’occasion de débattre de nos libertés et de notre futur

La condition animale, la protection de la biodiversité, la lutte contre le réchauffement climatique devront être défendues comme des mesures urgentes et nécessaires pour assurer la paix internationale et l’égalité de tous et toutes face à l’avenir.
Favoriser les transports collectifs et doux, développer l’isolation des logements, la production d’énergie propre et  renouvelable, développer l’agriculture biologique et locale, protégér la biodiversité, restaurer un équilibre entre villes et campagnes, proposer des solutions collectives à la crise du logement, soutenir l’école pour tous, assurer la protection des plus anciens et des plus fragiles.
Ces mesures ne sont soutenues que trop timidement par l’Europe ; Etat et les collectivités locales.
Que 2017 soit un nouveau départ pour un progrès social, humaniste et écologiste «afin que demain soit mieux qu’aujourd’hui.»
Meilleurs voeux 2017

Le groupe Europe Ecologie les Verts
Marie Ange BAKOSSA, Marie-Christine BOUTHEAU, Laurent PERADON

cenon pour tous
> BONNE ANNEE 2017

Ensemble vers de nouveaux horizons pour cette nouvelle année.
CENON POUR TOUS 2014 vous souhaite ses meilleurs vœux de bonheur pour l’année 2017. Nous nous préparons en 2017 à un changement important au niveau national.
La droite a choisi son candidat pour la future élection présidentielle pour redonner à la France sa place qui est la sienne
Dernièrement nous n’avons pas participé au conseil municipal pour manifester le non-respect de la non démocratie de la majorité municipale.
Ci-joint le courrier envoyé à MR le MAIRE :
«Dans une commune, la Démocratie commence par le respect de son opposition, nous constatons Que depuis plusieurs années de vos mandatures VOUS NE NOUS RESPECTEZ PAS. Sur le Tempo, nous communiquons par la tribune politique avec les Cennonaises et les Cennonais pour exprimer et donner notre avis, ce qui devait être de même pour tous les mouvements et partis  politiques qui représentent le conseil municipal.
Mais encore une fois vous répondez à notre publication même si vous nous dites comme toujours «QUE NON».
Vous ne respectez pas la liberté d’expression de votre opposition, peut être que d’être élu :
- en 2014 avec 3 901 voix
- en 2008 avec 5 057 voix sur une commune  de  plus de 22 000 habitants 
- vous pose un problème de remise en question de votre politique communale.
EN SIGNE DE PROTESTATION,  NOUS NE PARTICIPERONS PAS AU CONSEIL MUNICIPAL ET RESTONS M. LE MAIRE A VOTRE DISPOSITION POUR DEBATTRE DE CE PROBLEME AFIN DE LE RESOUDRE DEFINITIVEMENT.
ET QU’ENFIN LE MOT DEMOCRATIE RENTRE DANS VOTRE LANGAGE.»

LE GROUPE CENON POUR TOUS 2014
(cenonpourtous2014@gmail.com)

gauche alternative d’opposition à l’austérité
> 2017 : Prenons nos affaires en main !

Que peut-on attendre de cette nouvelle année ? Les politiciens qui sont, ou ont été au pouvoir et ne rêvent que d’y retourner, n’ont qu’un seul et même discours : celui de l’austérité pour les plus pauvres, et des aides à la compétitivité des entreprises pour continuer à faire marcher la machine à profits pour les riches ? Les gouvernements se succèdent et la situation ne fait que se dégrader. La pauvreté, le chômage, les inégalités, le recul des services publics, se font durement sentir dans les quartiers populaires.
De nouveaux efforts sont encore demandés aux communes. La baisse des dotations d’Etat aux collectivités depuis plusieurs années pèse lourdement sur les budgets alors que nombre de compétences et de responsabilités leur sont transférées sans les moyens équivalents. Ce sont les populations qui en paient le prix. Les dépenses des collectivités baissent, et au quotidien, cela veut dire la baisse de leurs investissements, des services publics de proximité, -la santé, les écoles, la culture…-, le recul des budgets sociaux, de l’aide aux réseaux associatifs. La pression fiscale augmente. Cette année, la commune a encore augmenté les taux d’imposition de 2 % !
La Métropole impose aux populations, sans aucune démocratie, les impératifs de la concurrence et des lois du marché, c’est-à-dire les aides aux entreprises et au privé, et la même austérité envers la collectivité et les agents.
Si l’on ne veut pas laisser encore plus se dégrader la situation, il faut prendre nos affaires en main et comme au printemps dernier contre la loi travail, s’organiser et descendre dans la rue pour imposer nos revendications et nos droits. Il faut donner un coup d’arrêt au transfert de milliards d’euros vers les banques par l’annulation de la dette pour investir ces richesses, qui sont le seul fruit de notre travail, dans un vaste plan d’embauches dans les services publics, sous le contrôle de la population. Les secteurs vitaux de l’énergie et des transports doivent être retirés des mains des capitalistes et de leurs logiques de rentabilité, pour aller vers la gratuité pour tous.
Faisons de 2017, l’année de la riposte du monde du travail et de la jeunesse contre l’austérité et le chômage, contre l’état d’urgence et la guerre, le racisme et la xénophobie, par nos luttes et nos mobilisations !

Christine Héraud - NPA
npacenonfloirac@gmail.com