Ecole Jules Guesde

Vers la fin des années 1950, comme toutes les villes et banlieues de l’agglomération bordelaise, Cenon grandit. Cette croissance provient de l’augmentation de la population et s’accompagne d’une véritable transformation sociale et économique. Ecoles, lotissements nouveaux et foyers sociaux s’élèvent, flambants neufs.

vue en couleur et en perspective du bâtiment de l'école.

Renouveau des années 1950

Des travaux pour améliorer la qualité de vie

Le quartier Grédy Testaud n’échappe pas à la règle. Les vieilles cabanes en bois délabrées laissent place à des échoppes ; le Captaou, cours d’eau cenonnais, est canalisé ; les terrains vagues et les égouts malodorants disparaissent.

Face à cette évolution, la municipalité décide la construction d’un groupe scolaire dans ce quartier pour différentes raisons. Tout d’abord, l’école Camille Maumey a atteint ses capacités maximales d’accueil et il est nécessaire de trouver une solution pour désengorger les classes. De plus, la construction de logements dans le quartier nécessite l’érection d’une école afin d’éviter aux enfants de traverser l’avenue Jean Jaurès, jugée trop dangereuse en raison de l’importance de la circulation.

Construction de l'école

Un terrain d’environ 8 000 m² appartenant aux héritiers Marchesseau est donc acquis par voie d’expropriation le 16 octobre 1959 et les travaux débutent après l’assainissement du terrain. Au projet, une école de cinq classes, deux pour les filles, deux pour les garçons et une classe enfantine, accompagnées d’une salle de jeux, d’un plateau d’éducation physique, d’une cantine et de trois logements de fonction. Au final sept classes seront construites par les architectes Mathieu, Grange et Peyssard, prévues pour l’accueil de 300 élèves.

Le groupe scolaire Jules Guesde sera inauguré le 30 septembre 1961 à 16h30 en présence de Messieurs Cassagne, maire de Cenon, Montalat, vice-président de l’assemblée nationale et Brun, président du Conseil général. Une foule nombreuse d’écoliers et d’habitants du quartier s’était massée pour assister à la manifestation.

Portail et panneau d'entrée de l'école
Façade de l'école Jules Guesde
Vue sur la cour avec un arbre au premier plan à gauche
Cour de l'école Jules Guesde